Cloud Expo Europe 2019, IKOULA participe à une table ronde « Un cloud souverain français est-il possible ? »

Boulogne-Billancourt, France, 4 novembre 2019

Mercredi 27 novembre, 15h35-16h20, théâtre Keynote Cloud Expo

Paris-Porte de Versailles

IKOULA - spécialiste de l’hébergement informatique, des serveurs dédiés et du Cloud - participera le 27 novembre prochain à la table ronde « Un cloud souverain français est-il possible ? », lors du salon Cloud Expo Europe à Paris – Porte de Versailles. Lors de cette table ronde, IKOULA et d’autres acteurs du Cloud aborderont notamment les enjeux liés à la protection des données soulevés par le Cloud Act, ainsi que les besoins de conformité au RGPD, et tenteront de définir la place stratégique que peut occuper le Cloud français dans un paysage concurrentiel globalisé.

 

Quel rôle pour les acteurs français du cloud computing dans ce contexte ?

Le cloud français peut-il rivaliser avec l’offre américaine qui domine le marché ?

Une stratégie nationale est-elle possible ? Quid de la mise en place du cloud national stratégique annoncé par le Ministre de l’économie ? Quels enjeux ?

 

Jules-Henri Gavetti - Président et co-fondateur d’IKOULA - sera également disponible après la table ronde pour approfondir le sujet au cours d’entretiens individuels, au sein de l’espace ‘Meet the Speakers’, à côté du théâtre Keynote Cloud Expo Europe.

Le Cloud Act : l’enjeu de souveraineté des données européennes

Promulgué le 23 mars 2018, le Cloud Act (acronyme de Clarifying Lawful Overseas Use of Data Act) est une loi sécuritaire permettant aux forces de l'ordre ou aux agences américaines de réquisitionner des documents et des données sur des fondements divers, tous englobés sous l’appellation « serious crime ».

La notion de « serious crime » concernerait un « très vaste champ d’infractions », et « comprend sans aucun doute l’ensemble des infractions de nature économique, commerciale et financière susceptibles d’affecter les entreprises françaises ».  Ainsi, le Cloud Act peut être invoqué dans un grand nombre de cas.

Cette loi entre également en conflit avec le RGPD : informations à caractère personnel des abonnés résidentiels, comptes clients, ou encore documents corporate et confidentiels, sont autant de données susceptibles de faire l’objet d’une demande d’accès via le Cloud Act. D’où l’importance pour les entreprises de confier leurs données à des prestataires obéissant de par leur maison mère aux lois françaises ou européennes.

L’approche responsable d’IKOULA

Dès sa création, il y a plus de 20 ans, IKOULA a orienté son développement autour de pratiques responsables. Sa contribution active auprès de différentes organisations, telles que EuroCloud France ou encore l’association CISPE (Cloud Infrastructure Services Providers in Europe) témoigne de ses engagements en faveur d’un Cloud européen ouvert, interopérable, responsable et compétitif.

IKOULA a notamment contribué à l’élaboration du premier code de conduite relatif à la protection des données, par lequel les acteurs du Cloud et de l’hébergement IT s'engagent à offrir à leurs clients la possibilité de traiter et de stocker leurs données exclusivement en Europe (UE/EEE).